LE COREPEM PARTENAIRE DU PROJET LANGOUSTE+

Face au déclin général de la langouste rouge constaté depuis les années 50, les pêcheurs professionnels ont mis en place un certain nombre de mesures depuis une dizaine d'année.

Afin d'évaluer l'efficacité de ces mesures, le Comité Départemental des Pêches Maritimes du Finistère (CDPMEM 29) réalise un programme d'amélioration des connaissances de ces gros crustacés via une campagne de marquage par les professionnels de la pêche, de la pointe de Cherbourg jusqu'au plateau de Rochebonne. Ce programme, financé par France Filière Pêche, est piloté par le CDPMEM 29 avec les différentes structures professionnelles du littoral Manche Atlantique dont le COREPEM.

Le but de cette opération est de pouvoir marquer 2500 langoustes d'ici la fin de l'année 2015. La marque de couleur verte, estampillée « CDPMEM 29 », porte un numéro de référence mais également les coordonnées du Comité des Pêches du Finistère. Elle peut tenir fixée à la langouste jusqu'à deux mues consécutives.

Les deux objectifs visent à mieux connaître le mode de vie de la langouste, son rythme de croissance, ses éventuelles migrations mais également d'impliquer au plus près les pêcheurs afin de démontrer qu'ils sont responsables et de reconquérir un stock orphelin, à forte valeur ajoutée qui réponds déjà aux premières mesures de gestion.

Concernant la langouste, la réglementation a été récemment modifiée. Désormais, la pêche de toute langouste est fermée du 1er janvier au 31 mars et le débarquement des femelles grainées est interdit du 1er avril au 31 mai. Pour voir l'affiche, cliquez ici !