Campagne de pêche à la civelle 2015-2016

Une première partie de saison marquée par une abondance de civelles à remonter les estuaires et des cours relativement élevés !

 

Au 15 février, les quotas de civelle destinés au marché de la consommation sont bientôt épuisés. L'abondance de civelle dans les estuaires couplée à des quotas limités ont en effet permis aux pêcheurs de terminer rapidement cette partie qui représente 40% de leur production. Les cours ont été relativement élevés pour cette première partie de saison, avec tout de même une diminution observée à partir du début du mois de février, période où les apports sur le marché sont les plus importants.

Pour ce qui est du marché du repeuplement, environ 8t ont été pêchées au sein de l'UGA LCV afin de repeupler des rivières d'Europe, en tant que civelle ou au stade anguillette après mise en élevage durant quelques mois. Pour autant, malgré l'abondance de civelles, la demande limitée pour ce marché vient naturellement réguler la pêche. Ces quotas sont pour le moment épuisés à la moitié, et la demande régulière du début de saison devrait laisser la place à des demandes discontinues et plus incertaines.

Les projets de repeuplement français portés par le COREPEM devraient quant à eux aboutir au mois de mars.

Tamis à civelles