Eolien en mer

Contexte

La mer régionale des Pays de Loire est amenée à accueillir deux sites de production d'électricité basée sur l'exploitation de l'énergie éolienne à l'horizon 2022 :

  • le site du banc de Guérande situé au large de la presqu'île du Croisic, en Loire Atlantique (78 km²),
  • le site du plateau des Bœufs situé entre l'Ile de Noirmoutier et l'Ile d'Yeu, en Vendée (112 Km²).

A l'emprise des parcs éoliens au sens strict, s'ajoutent les raccordements électriques de ceux-ci au réseau terrestre. Ces câblages de raccordement concernent autant, voire plus de navires de pêche professionnelles et constituent une réelle problématique de cohabitation.

Les pêcheurs professionnels en mer ne sont pas favorables à ces projets qui génèreront des perturbations environnementales, une diminution de l'espace de travail et donc des capacités de production pour la pêche. Cependant, ils sont conscients des enjeux industriels et territoriaux que véhiculent ces projets. Ils ont donc choisi de ne pas opposer de rejet massif et de privilégier une approche concertée de ceux-ci.
Les pêcheurs se posent en sentinelles sur le développement de ces projets, observant avec une grande vigilance la maîtrise des impacts environnementaux et halieutiques lors des différentes phases des projets.

Carte projets éoliens en mer ligérienne

Actions du COREPEM

Les actions du COREPEM sont structurées par la défense des intérêts des professionnels impactés par ces projets.

Concrètement, le COREPEM a participé et participe aux différentes phases des projets :

  • Définition des zones de projets de parcs éoliens lors de la concertation menée par les services de l'Etat en 2008 et 2009,
  • Rencontres avec les développeurs lors des phases d'appels d'offres de l'Etat,
  • Partenariat avec le lauréat du premier appel d'offres sur le site du banc de Guérande, "Eolien Maritime France" (EMF), depuis sa désignation en Avril 2012, lors de la phase de levée des risques et lors de la réalisation de l'étude d'impacts. Ce partenariat se traduit actuellement par :
    • l'animation d'un groupe de travail « Pêche professionnelle » dans le cadre de l'Instance de Concertation de Suivi (ICS) du projet du banc de Guérande
    • la réalisation des diagnostics des activités de pêche professionnelle présentes sur le site. Ces diagnostics s'inscrivent dans le cadre de l'étude d'impact du projet et s'appuient, notamment, sur les données de l'observatoire VALPENA. lien valpena

Le COREPEM effectue également le lien de terrain entre les professionnels travaillant sur les sites et les promoteurs des projets éoliens. Cette action concerne la gestion de l'information aux professionnels et la mise en place des procédures de partage de l'espace durant les phases d'études (entre navires scientifiques et navires de pêche).