Senne danoise

Un projet collectif développé dans un contexte de difficultés économiques

La crise du carburant de 2008 a astreint les professionnels des Sables d'Olonne à trouver une solution alternative au chalut de fond. La flottille chalutière s'est alors appuyée sur le règlement (CE) n°744-2008 instituant une action spécifique temporaire destinée à encourager la restructuration des flottes de pêche de la Communauté européenne touchées par la crise économique.

Règlement

PAF

Un projet global prévoyant un voyage d'étude en Islande, la transformation de six navires et la sortie de flotte de six autres chalutiers de fond est alors développé par les différentes parties prenantes (armements, ACAV, COREPEM, Organisation de Producteurs Vendée, Conseil Régional des Pays de la Loire, SMIDAP, Capacités Mer et Ifremer). Le projet prévoit dès sa genèse une analyse complète des volets suivants :

  • ressource (captures et rejets),
  • économie des armements,
  • social (équipages),
  • commercialisation et valorisation,
  • quotas,
  • cohabitation.

Lors du lancement de l'étude, l'armement Dhellemes, l'Organisation de Producteurs Pêcheurs de Bretagne et la DPMA s'associent également au volet « ressource » du projet.

Quelques éléments clés

La senne danoise est une activité qui se pratique de jour, par « beau temps » et sur des fonds peu accidentés. Cette pratique présente un nombre important d'opérations de pêche par marée (six par jour en moyenne pour cinq au chalut de fond). Ces opérations de pêche sont toutefois plus courtes (en moyenne 1h30 à la senne danoise pour 2h au chalut).

Voir Métier - Senne danoise

Les professionnels armés à la senne danoise travaillent sur des marées courtes (à la journée) afin d'optimiser la qualité du produit. Cette valorisation de la production permet aux entreprises de présenter un équilibre financier favorable impliquant la création d'un emploi supplémentaire au sein de chaque rôle d'équipage.

Graphique 1

Titre : Proportion des espèces débarquées par les senneurs danois en quantité en 2011 (ci-dessus)

Graphique 2

Titre : Proportion des espèces débarquées par les senneurs danois en valeur en 2011 (ci-dessus)

Avec un chiffre d'affaire global de 6,4 M€ représentant plus de 1 300 tonnes de poissons débarquées, la flottille des senneurs danois représentait, en 2011, environ 20% des quantités débarquées et du chiffre d'affaires de la halle à marée des Sables d'Olonne.

Au cours d'une année, la saisonnalité des captures est globalement la suivante :

  • printemps : rouget barbet,
  • été : seiche,
  • automne : seiche, calmar, encornet, rouget barbet, bar,
  • hiver : bar, maquereau.

Les périodes favorables à cette pratique semblent être le printemps et l'automne.

Graphique 3

Titre : Prix moyen pratiqué sous halle à marée pour les 7 principales espèces en 2011

Perspectives

Un nouveau volet viendra compléter les travaux dès 2014 dans le cadre du programme REDRESSE (REDuction des REjets et Amélioration de la SElectivité dans le golfe de Gascogne) porté par l'AGLIA (Association du Grand Littoral Atlantique - lien). Une meilleure sélectivité lors des captures de rouget barbet, de merlan et de maquereau sera recherchée.

Depuis 2012, la senne danoise, dans les 12 milles des Pays de la Loire, est autorisée uniquement aux navires de longueur inférieure à 25 mètres et de puissance de moins de 600kW. Au regard de cette flottille, un encadrement national semble toutefois plus pertinent, et les travaux menés par le Comité Régional des Pêches devraient permettre d'apporter des éléments de discussion dans le cadre de la définition de cette gestion.

Rapport Senne danoise COREPEM

Rapport Senne danoise Jean-Marc HAMON