Le Croisic & Le Pouliguen

Le Croisic

carte_croisic

Situé à la pointe de la presqu'île Guérandaise, au nord-ouest du littoral de Loire-Atlantique, non loin de St Nazaire et de la Baule, la commune du Croisic est un ancien îlot rocheux relié au continent par un dépôt de sable, route officiellement aménagée en 1840. C 'est autour de son port que s'est développée la ville.

 

 

Le Port du Croisic, long de 2 km, est un port à marée doté d'une configuration spécifique en terre-pleins et bassins nommés localement jonchères et chambres. Il fut aménagé avec le lest contenu dans les navires marchands à compter du XV siècle. Le Port est abrité d'un côté par la digue de Pen Bron construite entre 1714 et 1724 et de l'autre par la jetée du Tréhic construite entre 1824 et 1844.

ATLANTIDE - Le Croisic

Le Croisic fut d'abord port de commerce mais la pêche eut toujours sa place, elle devint l'activité principale à partir de la seconde moitié du XIXème siècle, le commerce du sel laissant peu à peu place à la pêche aux crustacés et à la sardine principalement. Le Croisic devient un important port de pêche grâce aux nombreux finistériens effectuant la "transhumance" de mai à septembre pour suivre la sardine de St-Jean-de-Luz à Douarnenez qui finissent par s'installer au Croisic. Une des activités principales était la transformation des sardines sur place dans une des 5 conserveries de la commune. Un marché couvert et une criée deviennent très vite nécessaires pour compléter les conserveries qui se sont établies dans la ville. L'ancienne criée fut jusqu'en 1982 le lieu central de l'activité des quais.

Aujourd'hui les pêcheurs se sont diversifiés et plusieurs métiers cohabitent. Le port de pêche compte une vingtaine de navires. La flottille est composée de chalutiers du large, de chalutiers côtiers, de caseyeurs, fileyeurs et ligneurs polyvalents dans les mêmes proportions.

Depuis le 1er janvier 2011, le port est géré par une SEM, qui associe les ports du Croisic et de la Turballe ainsi que les criées dans le cadre d'une délégation de Service Publique du Conseil Général de Loire Atlantique propriétaire des ports.

Données de vente sous la halle à marée du Croisic en 2015

(données FranceAgrimer 2015)

  Espèces principales en tonnage Espèces principales en valeur
Rang Espèce Quantités vendues (tonnes) Espèce Valeurs des ventes (k€)
1 Langoustine 420 Langoustine 4 697
2 Araignée de mer 199 Crevette bouquet 1 456
3 Seiche 184 Sole 1 101
4 Merlu 154 Calmars 730
5 Calmars 122 Baudroie 628
6 Coquilles St-Jacques 86 Bar 591
7 Crevette bouquet 85 Seiche 568
8 Sole 78 Araignée de mer 470
9 Baudroie 53 Merlu 419
10 Bar 40 Coquille St-Jacques 402
11 Lieu jaune 36 Homard 370
Total   1 982   13 653

 



logo_produitguerande

Depuis le 1er juin 2012, la criée du Croisic est membre de l'Association « Produits en presqu'île de Guérande » créée pour valoriser les produits locaux auprès du grand public.



Le Pouliguen

Chricri au Pouliguen

A quelques kilomètres au Sud, se trouve le Port du Pouliguen. Cet étier alimente en eau une partie des marais salants. Au fil des ans, le port du Pouliguen est devenu le port de La Baule-Le Pouliguen. Hormis quelques pêcheurs professionnels qui vont et viennent au rythme de la marée, le Pouliguen est également une place portuaire importante pour les pêcheurs à pied professionnels du département.

Le port de pêche compte 4 navires de pêche maritime pratiquant chalut de fond et filets et 11 navires de pêcheurs à pied professionnels. Les navires de pêche maritime sont polyvalents et peuvent à certaines périodes pratiquer d'autres métiers comme la drague, le casier ou la ligne.

Les principales espèces ciblées par les pêcheurs maritimes sont la sole, la crevette rose et le merlu.